Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Narbonne, Plages audoises. Tourisme. Animations.

Iles des étangs de Bages, Sigean Port, la Nouvelle

Dernière mise à jour le 09/09/2021.

Ajout : Reportage de Gilles Sigean sur l'île du Soulier en date du 07/09/2021

Iles des étangs de Bages, Sigean, Port la Nouvelle.

  • Les Iles de la Narbonnaise.

  • Ile de Planasse

  • Ile du Soulier.

  • Ile de l'Aute

  • Ile de La Nadiére

  • Ile sainte Lucie

Article créé grâce à la contribution de nombreuses personnes et sites internet :

Le Parc naturel régional de la Narbonnaise en Méditerranée........

Les îles de la Narbonnaise.

Vidéos :

Etang et lagune - Timelapse par A C Lolo le 17/12/2019.

Secrets des iles de la narbonnaise.

Ile de Planasse.

  • Histoire.

Texte et photos issus du site : http://www.conservatoire-du-littoral.fr

L’île de Planasse, située au cœur de l’étang de Bages, de Sigean et de Peyriac-de-Mer, est née récemment à l’échelle des temps géologiques. Tout comme le plateau du Pla de l’Île qui lui fait face, elle est constituée d’alluvions « des hautes terrasses » charriés par l’ancien estuaire de la Berre. Ces matériaux meubles ont été transportés, déposés et façonnés par l’eau.

L’Île de Planasse présente une forme très allongée. Elle mesure environ 1 km de long pour 100 à 300 m de large. Sa côte Est est très linéaire et plane, tandis que sa côte ouest est animée par trois reliefs principaux : un petit plateau au nord (7m d’altitude), une butte médiane (5 m d’altitude) et une butte au sud (point culminant de l’île avec 9 m d’altitude).

Malgré le caractère peu hospitalier de l’île, qui offre très peu de lieux à l’abri du vent et de l’eau, plusieurs traces d’occupation humaine sont présentes.

Surface : 19ha.

Iles des étangs de Bages, Sigean Port, la Nouvelle
Iles des étangs de Bages, Sigean Port, la Nouvelle

Ile du Soulier.

Située dans l'étang de Bages-Sigean, il s'agit d'une arête rocheuse uniquement fréquentée par les oiseaux. Les roches immergées qui l'entourent rendent l'accostage totalement impossible. Sa forme lui a donné son nom.

Reportage de Gilles Sigean sur l'île du Soulier et ses récifs, en date du 07/09/2021
Iles des étangs de Bages, Sigean Port, la Nouvelle
Iles des étangs de Bages, Sigean Port, la Nouvelle
Iles des étangs de Bages, Sigean Port, la Nouvelle
Iles des étangs de Bages, Sigean Port, la Nouvelle
Iles des étangs de Bages, Sigean Port, la Nouvelle

Ile de l'Aute

  • Histoire :

Texte issu du site : http://archives-du-sensible.parc-naturel-narbonnaise.fr

L'île de l'Aute / Insula Sancta.

"Exil mon ami, mon semblable !... Je l'ai vécu, avant ma douzième année, l'heure, tragique et redoutée..." ainsi s'exprime ce Sigeanais, l'oeil collé à la vitre du train, qui regarde s'éloigner la Garrigue Haute et la Nadière puis Cassagues et l'Aute, et Bages... enfin l'étang tout entier. Cet étang qui, pour les autochtones, est plus qu'un simple plan d'eau mais un monde en soi, une véritable présence dans laquelle s'enracinent les îles et une enfance pétrie de sel et de soleil.

Tout le monde ici se sent un peu légataire de l'île et de la vague, "seigneur de Laute et de Planasse", de ces terres désolées, plates et basses ou redressées en promontoire, images d'un éternel été. Le titre de noblesse et la seigneurie ne sont pourtant pas de simples phantasmes, des usurpations poétiques, ils furent portés dès le XVIe siècle, et peut-être même avant, par quelques "grandes" familles, faiseuses d'Histoire, les Juer, les Authemar, les Chefdebien... qui érigèrent en fiefs ces terres vaines de Planasse, de l'Haute ou du Doul. L'entreprise n'était pas si dérisoire ni désintéressée, car associée à un domaine avec ses droits de pêche, de chasse et de boisillage. La dénomination Canal de Laute englobait alors une vaste portion d'étang, délimitée par des bornes, depuis le lieu-dit Les Courbes (près de la Réserve Africaine) jusqu'à la presqu'île de l'Angle (les Cabanes de Sigean). Au Moyen Age, les habitants du hameau du Lac en détenaient la jouissance exclusive, les pêcheurs sigeanais devant se contenter de la partie sud, vers la Nouvelle, appelée l'estang Mage.

De nos jours déserte, sauf en été quand elle est prise en tenaille par les plaisanciers de Port Mahon et de la Nautique, l'île connut plusieurs implantations humaines dès la Préhistoire ainsi que le révèlent de modestes trouvailles, une hache néolithique, des fragments de céramiques antiques : amphores, tegulae, sigillée... Dans la vallée centrale où convergèrent les habitats et les cultures, des travaux viticoles mirent au jour, vers 1947, des tombes à dalles d'une probable nécropole paléo-chrétienne. Ce type de vestiges, saturés de valeurs religieuses, atteste probablement d'une sanctification des lieux qui transparaît dans la plus ancienne appellation connue de l'île (1309), l'Insula Sancta. Le sacré en opérant une mise à part, pointe quelque chose de l'île qui n'appartient pas à ce monde-ci, finit par en faire un lieu qui nous tient par le rêve. Ensuite les mystères de l'île, comme disent les journalistes, inspirèrent puis propagèrent les légendes... A partir d'un gisement archéologique interprété de manière trop hâtive, un simple habitat de pêcheurs du IIIe-IIe siècle av. J.-C., établi dans une anse du sud-est, est devenu un débarcadère du port antique de Narbonne "où les navires transbordaient leurs marchandises sur des allèges". De même, ce "site naturel unique", fut sensé abriter un "trésor floral", l'héliotrope de curaçao "qui ne s'épanouit qu'en Grèce, plus précisément en Crête" - Ah! Les marins grecs !- mais cette vivace endémique, aux feuilles spatulées et à petites fleurs blanches, bien que menacée, s'épanouit en d'autres endroits de notre littoral. Les îles ont toujours été des terres de rêve, propices aux fabulations ou aux voyages en Utopie.

Comme sa grande voisine Sainte-Lucie qui fut, longtemps, terre d'élection de moines et d'ermites, l'Aute attira des hommes et des femmes, en exil du monde, aimantés par le silence et la solitude, hantés par un questionnement existentiel. Une communauté de Béguines s'y serait établie vers la fin du XIIIe siècle, pour tenter d'y vivre un idéal de pauvreté évangélique, affranchi des  tutelles de la hiérarchie ecclésiale. Fraternité et liberté furent encore, dans la première moitié du XIXe siècle, les stimulants d'un éphémère phalanstère de Saint-simoniens qui s'essaya dans la mise en pratique de théories utopistes, espérant enfin jeter les bases d'une nouvelle société plus juste.

Du saint-simonisme ne survécut dans l'île que l'intérêt particulier que celui-ci conférait à l'agriculture. Un domaine viticole dont il ne subsiste que la principale bâtisse rythma la ronde des jours jusque dans les années 1950. Le conservatoire du littoral acheta en 1984 ces quarante hectares de terre redevenus sauvages et en confia la gestion à la commune de Sigean. Une association des Amis de l'île de l'Aute, cercle convivial regroupé autour d'une passion commune : l'étang, entretient le domaine par des débroussaillages et quelques restaurations. Elle s'occupe aussi de mémoire, l'un de ses membres vécut son enfance dans l'île. Cette mémoire d'un arrière monde, apte à exprimer certaines vérités comme celle du mythe, prend parfois la tournure fabuleuse d'une Atlantide lacustre méditerranéenne, chantée par les Félibres; c'est le monde englouti des villes mortes, des galères musulmanes chargées de butin et d'une jeunesse perdue - présence d'Héraclès - insouciante et ensoleillée. Car les dieux déchus de l'été, dans leur ardeur à vivre, éprouvent un immense besoin d'île.

Iles des étangs de Bages, Sigean Port, la Nouvelle
Iles des étangs de Bages, Sigean Port, la Nouvelle
Iles des étangs de Bages, Sigean Port, la Nouvelle
Iles des étangs de Bages, Sigean Port, la Nouvelle
Iles des étangs de Bages, Sigean Port, la Nouvelle
Iles des étangs de Bages, Sigean Port, la Nouvelle
Iles des étangs de Bages, Sigean Port, la Nouvelle
Iles des étangs de Bages, Sigean Port, la Nouvelle
Iles des étangs de Bages, Sigean Port, la Nouvelle

Ile de La Nadiére

  • Histoire :

Commentaires et images issus du site : http://www.sitepln.fr.

En 1836, une épidémie de choléra frappait la commune de Gruissan, entraînant l'exode d'une centaine de pêcheurs et de leurs familles en direction de Sainte Lucie. La plupart fixèrent leur choix sur un minuscule îlot de l'étang de Bages-Sigean proche du hameau de la Nouvelle : la Nadière. Citée sous ce vocable dès le début du 18° siècle, l'île appartenait alors à une famille sigeanaise, les héritiers Pleix de Mézy. En 1844, elle fut rattachée avec Sainte Lucie à la toute jeune commune de La Nouvelle. L'année suivante, elle était attribuée aux Domaines.

Dix ans plus tard, 136 pêcheurs et leurs familles vivaient sur cet îlot insalubre, privés d'eau douce et isolés du reste du monde par les eaux d'un étang capricieux. Ils devaient s'approvisionner en eau douce et en vivres au village de la Nouvelle et la traversée de l'étang en barque n'était pas sans danger. Ils durent attendre 1869 pour voir la création d'un chemin d'accès reliant l'île à Sainte Lucie et que les tempêtes hivernales eurent tôt fait de mettre à mal. Une passerelle en bois fut construite en 1893 pour remplacer la chaussée détruite. Plus tard, en 1930, l'électrification de l'île était réalisée mais, déjà, sa population avait singulièrement baissé : 49 habitants seulement cette année-là, prémisse d'une disparition totale qui devait être effective à partir de 1945. En 1949, le démontage des lignes éléctriques était entrepris, l'île étant complètement déserte.

Malgré plusieurs tentatives de réhabilitation de l'habitat, l'île de la Nadière est aujourd'hui en ruines.

Iles des étangs de Bages, Sigean Port, la Nouvelle
Iles des étangs de Bages, Sigean Port, la Nouvelle
Iles des étangs de Bages, Sigean Port, la Nouvelle
Iles des étangs de Bages, Sigean Port, la Nouvelle
Iles des étangs de Bages, Sigean Port, la Nouvelle
Iles des étangs de Bages, Sigean Port, la Nouvelle
Iles des étangs de Bages, Sigean Port, la Nouvelle
Iles des étangs de Bages, Sigean Port, la Nouvelle
Iles des étangs de Bages, Sigean Port, la Nouvelle
Iles des étangs de Bages, Sigean Port, la Nouvelle
  • Sites Internet.

La Nadière, l’île oubliée du littoral.

  • Témoignage Audio.

La Nadière, l'île antérieure. Les Nuits de France Culture

 

  • Album.
Iles des étangs de Bages, Sigean Port, la Nouvelle
Iles des étangs de Bages, Sigean Port, la Nouvelle
Iles des étangs de Bages, Sigean Port, la Nouvelle
Iles des étangs de Bages, Sigean Port, la Nouvelle
Iles des étangs de Bages, Sigean Port, la Nouvelle
Iles des étangs de Bages, Sigean Port, la Nouvelle

Ile sainte Lucie

Voir la page de mon blog : Île Sainte Lucie. Réserve Naturelle.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article