Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Narbonne, Plages audoises. Tourisme. Animations.

Château de Saint Martin de Toques

Dernière mise à jour le 22/02/2021.

Ajout : Photo.

Château de Saint Martin de Toques.

Curiosité.

Ce château de saint Martin de Toques ou de Bizanet vous êtes nombreux à l’avoir vu soit en allant à l’abbaye de Fontfroide à partir de Narbonne, soit en passant par l’autoroute A61 entre Lézignan et Narbonne. Merveilleusement restauré il attire la vue. Malheureusement il s’agit d’une demeure privée qui actuellement ne se visite pas. Malgré cela grâce à de nombreuses contributions trouvées sur le net, je vais vous raconter son histoire et vous le faire visiter.

Descriptif :

En pays Cathare, à quelques kilomètres de Narbonne, se dresse une splendeur qui date de l’an 978. Depuis ses trois majestueuses terrasses aériennes et sa cour intérieure, on profite d’une vue à 360 degrés sur les Corbières et la campagne environnante.

Pourtant, après avoir franchi ses fortifications puis le pont-levis, impossible d’imaginer qu’en 1990 cette forteresse inscrite aux Monuments historiques n’était plus qu’une ruine. Mais grâce à 17 années de travaux colossaux, effectués avec des matériaux d’époque dans le respect absolu des lieux, le château de Saint-Martin de Toques est devenu un véritable objet iconique.

« Ce haut-lieu extraordinaire constitue un monde à part, entre ciel et mer. Il comprend 12 pièces principales, dont 8 suites, ainsi qu’une chapelle romane du Xe siècle.

Descriptif issue du site : proprietes.lefigaro.fr

Historique :

* Vers 978, un château sur une colline est cité dans un texte. Il est possession de la Vicomtesse Adélaïde de Narbonne.

* Au 11ème siècle, une chapelle est construite.

Cette chapelle était le siège d'une rectorie du diocèse de Narbonne, rattachée pour les redevances à la baylie de Canet. Les restes de ces constructions s'élèvent sur une colline peu distante du monastère de Fontfroide. Epousant les contours du rocher naturel, les courtines crénelées, munies d'archères courtes, semblent représenter actuellement les éléments les plus anciens du château (12e siècle), la chapelle romane étant probablement contemporaine et participant à la défense par son haut mur latéral en petit appareil. Deux tours circulaires bien appareillées paraissent un peu plus tardives (fin 12e ?). Une tour d'angle polygonale présente de longues archères à étriers et ne peut être antérieure à la fin du 13e siècle.

* En 1183, un château est cité dans un texte.

* Au 16ème siècle, avec l'arrivée d'une nouvelle famille d'Alezio d'origine Milanaise, le château subit de nombreuses modifications architecturales : Ouvertures de fenêtres, aménagement des salles.

* Vers 1792, les révolutionnaires suppriment la paroisse. Le château est abandonné.

* En 1926, les ruines sont inscrites aux Monuments Historiques.

* A la fin du 20ème siècle, la ruine est achetée puis rénovée.

* Au début du 21ème siècle, la découverte de l'extérieur est libre et gratuite depuis les chemins et routes. La visite de l'intérieur est impossible : Propriété privée.

Informations issues des sites :

  • monumentum.fr.
  • chateauruine.fr.
Pour en savoir plus :

LES SEIGNEURS DE SAINT MARTIN DE TOQUES

- Vers 1010, Béranger seigneur de Saint Martin de Toques.

- Vers 1020, Guillaume Hibrinus.

- Vers 1250 Amalric vicomte de Narbonne, seigneur de Saint Martin de Toques.

- Vers 1560, Antoine-Marie de Castillon, seigneur de Saint Martin de Toques, obtint de Charles IX le 20 Janvier 1562 des lettres de naturalité, enregistrées en la chambre des comptes de Montpellier le 26 Novembre 1583. Il épouse Marquise Jougla, de laquelle il eut :

         - Jerôme de Castillon, seigneur de Saint Martin de Toques, testament le 16 Juillet 1622. Il épouse le 7 Juin 1571 Françoise de la Coste, ils eurent : Antoine Marie de Castillon, seigneur de Saint Martin de Toques, gouverneur de Lers sur le Rhône par commission du 21 Avril 1627.

- Vers 1650, les familles italiennes de Milan d'Alezio et Castiglione se succèdent au château de Saint Martin de Toques.

- Vers 1700,Jean François de Grave, né le 2 décembre 1700, seigneur d'Espalais, Cousrouge et Saint Martin de Toques. Fils de Marc Antoine de Grave né en août 1659, seigneur d'Espalais, marié le 20 avril 1689 à Marie de Martrin de Donos. Ils eurent trois enfants dont Jean François de Grave qui épousa le 13 juin 1729 Marie Anne de Moulins. Ils eurent quatre enfants dont, qui suit ;

- Vers 1736, Hyacinthe de Grave, marquis, seigneur de Saint Martin de Toques, baron de Grave, né le 4 mai 1736, il fut officier du régiment du Languedoc en 1760. Il épousa le 28 avril 1771 à Nîmes, Françoise Renée de Pierre de Bernis.

- 1757, un différent entre Jean-François de Grave, seigneur de Saint-Martin-de-Toques contre l'abbaye de Fontfroide.

Photos d'avant la restauration.

Château de Saint Martin de Toques
Château de Saint Martin de Toques
Château de Saint Martin de Toques
Château de Saint Martin de Toques
Château de Saint Martin de Toques
Château de Saint Martin de Toques
Château de Saint Martin de Toques
Château de Saint Martin de Toques

Photos suite à la restauration.

Château de Saint Martin de Toques
Château de Saint Martin de Toques
Château de Saint Martin de Toques
Château de Saint Martin de Toques
Château de Saint Martin de Toques
Château de Saint Martin de Toques
Château de Saint Martin de Toques
Château de Saint Martin de Toques
Château de Saint Martin de Toques
Château de Saint Martin de Toques
Château de Saint Martin de Toques
Château de Saint Martin de Toques
Château de Saint Martin de Toques
Château de Saint Martin de Toques
Château de Saint Martin de Toques
Château de Saint Martin de Toques
Château de Saint Martin de Toques
Château de Saint Martin de Toques
Château de Saint Martin de Toques
Château de Saint Martin de Toques
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article