Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Narbonne, Plages audoises. Tourisme. Animations.

Riziere Château du Petit Mandirac

Dernière mise à jour le 07/01/2021.

Ajout: "Ibis falcinelle" à Campignol par Pierre Legeard. Merci Pierre.

Rizière Château du Petit Mandirac.

Site Naturel.  Production Artisanale.

Le Château :

Un petit coin de Camargue en Narbonnais .
Dans les rizières entre Gruissan et Mandirac ,un beau domaine et le superbe château du "Petit Mandirac " ,qui attire bien des regards .

 
  • Photos de Pierre Legeard. (Merci Pierre).
Riziere Château du Petit Mandirac
  • Photos trouvées sur le Net.
Riziere Château du Petit Mandirac
Riziere Château du Petit Mandirac
Riziere Château du Petit Mandirac
Riziere Château du Petit Mandirac
Riziere Château du Petit Mandirac
Riziere Château du Petit Mandirac
Riziere Château du Petit Mandirac
Riziere Château du Petit Mandirac

La Rizière.

  • Sites et Articles :

Le riz se récolte dans la petite Camargue audoise. Article du Midi Libre.

  • Photos trouvées sur le Net :
Riziere Château du Petit Mandirac
Riziere Château du Petit Mandirac
Riziere Château du Petit Mandirac
  • Photos Personnelles :
Le 28/09/2020
Le 28/09/2020
Le 28/09/2020

Le 28/09/2020

La Faune de la rizière.

  • Photos trouvées sur le Net.
Les Cigognes :
  • Sites Internet :

Des allaklak à Mandirac par Les petits mondes de Plume.

  • Vidéos :

Les cigognes de Mandirac année 2020 par Laurence CORBINAUD.

  • Album de Michele Moulin. Merci Michele.
Riziere Château du Petit Mandirac
Riziere Château du Petit Mandirac
Riziere Château du Petit Mandirac
Riziere Château du Petit Mandirac
Riziere Château du Petit Mandirac
Riziere Château du Petit Mandirac
Riziere Château du Petit Mandirac
Riziere Château du Petit Mandirac
Riziere Château du Petit Mandirac
Riziere Château du Petit Mandirac
Riziere Château du Petit Mandirac
Riziere Château du Petit Mandirac
Riziere Château du Petit Mandirac
Riziere Château du Petit Mandirac
Riziere Château du Petit Mandirac
Riziere Château du Petit Mandirac
  • Album de Pierre Legeard. (Merci Pierre)
Riziere Château du Petit Mandirac
Riziere Château du Petit Mandirac
Riziere Château du Petit Mandirac
Riziere Château du Petit Mandirac
Riziere Château du Petit Mandirac
Riziere Château du Petit Mandirac
Riziere Château du Petit Mandirac
  • Album de Philippe Dagues. (Merci Philippe)
Riziere Château du Petit Mandirac
Riziere Château du Petit Mandirac
  • Photos Personnelles :
Le 28/09/2020
Le 28/09/2020
Le 28/09/2020
Le 28/09/2020
Le 28/09/2020
Le 28/09/2020
Le 28/09/2020

Le 28/09/2020

Les Aigrettes :
  • Vidéos :

Article et vidéo de Aude Nature :

Les Aigrettes garzettes et surtout les Grandes aigrettes semblent danser dans ce petit bout de lagune de l'étang de Campignol de Gruissan.
En fait, il s'agit souvent de mouvements réalisés pour faire bouger les poissons et les capturer! (En effet, grâce à la diminution des niveaux d'eau, les petits poissons se rassemblent et sont mieux détectables par les oiseaux...) Mais, ils sont aussi réalisés lors de compétition entre individus ou espèces différentes entraînant ces "mouvements très gracieux".
Pour information, la Grande Aigrette est un oiseau originaire d'Europe de l'est, principalement du delta du Danube. Elle est arrivée en Europe de l'ouest dans les années 80 en recherche de nouveaux territoires de reproduction. Elle niche maintenant couramment en France et même occasionnellement dans les étangs du Narbonnais.

Le bal des Aigrettes. Aude Nature le 20 Octobre 2020.

  • Album de Aude Nature.

Le 22/11/2020, 871 Grues cendrées ont migré entre Gruissan et Narbonne et autant entre Cuxac d'Aude et Roubia.
Cette deuxième vague, après celle du 10 novembre, correspond à des oiseaux en partance pour les zones d'hivernage en Espagne où ces oiseaux vont dans les forêts de Chênes verts pour se nourrir essentiellement de glands.
On les voit mais surtout on les entend car contrairement aux Cigognes blanches totalement silencieuses en migration, les Grues cendrées sont très bavardes.
De plus la migration des cigognes est terminée depuis quasi mi octobre et celles que l'on peut voir du côté des rizières de Mandirac sont les hivernantes qui vont rester dans le narbonnais avant de repartir en février/mars pour des régions plus septentrionales.

le 24/11/2020. Photos de Aude Nature
le 24/11/2020. Photos de Aude Nature
le 24/11/2020. Photos de Aude Nature
le 24/11/2020. Photos de Aude Nature
le 24/11/2020. Photos de Aude Nature
le 24/11/2020. Photos de Aude Nature

le 24/11/2020. Photos de Aude Nature

  • Album de Pierre Legeard. Merci Pierre.
Riziere Château du Petit Mandirac
Riziere Château du Petit Mandirac
Riziere Château du Petit Mandirac
Riziere Château du Petit Mandirac
Riziere Château du Petit Mandirac
Ibis falcinelle.
  • A Campignol Album de Pierre Legeard. Merci Pierre.
Riziere Château du Petit Mandirac
Riziere Château du Petit Mandirac
Riziere Château du Petit Mandirac
Riziere Château du Petit Mandirac
Riziere Château du Petit Mandirac
Riziere Château du Petit Mandirac
Riziere Château du Petit Mandirac
Riziere Château du Petit Mandirac
Les Ecrevisses de Louisiane :
  • Album de Jerome Pacull. (Merci Jerome)

L'assèchement des canaux d’alimentation des rizières dans la narbonnaise, en vue de la récolte du riz, montre un spectacle peu commun, et l'étendue de l'invasion des écrevisses de Louisiane dans le narbonnais. En effet, on peut voir des écrevisses de Louisiane un peu partout en ce moment dans les canaux autour des rizières. Lorsque la surface sèche, elles se cachent dans la terre, d'où l'origine du surnom de l’écrevisse de Louisiane « punaises de boue», de l'anglais "mudbugs". Au printemps, le riz est planté et les champs sont inondés. Elle creuse des terriers de près de 2 mètres. Elle est omnivore et peut s'attaquer à tout ce qui passe devant elle, têtards de grenouilles, petits poissons, larves diverses, s'attaque aux pontes... À partir de son trou, l'écrevisse bien ancrée peut se saisir de proies plus volumineuses. Elle consomme surtout des plantes aquatiques et semi-aquatiques. Elle a de nombreux prédateurs (anguilles, poissons chat, crabes chinois, cigognes, hérons, loutres...) mais sa prolifération est inquiétante plusieurs tonnes/hectare dans certains marais français. Elle augmente la turbidité de l'eau. À l’automne, les écrevisses bien que nocturnes, remontent à la surface dans les canaux asséchés, la boue "grouille" et l'écrevisse grimpe en surface pour utiliser l'oxygène atmosphérique. Elle devient vulnérable et lorsqu'un milieu devient défavorable, elle peut parcourir de grandes distances sur la terre ferme et il n'est pas rare dans cette zone d'en voir sur la route, pour traverser et rechercher de nouveaux plans d'eau... Une fois rincée de sa boue noire l'écrevisse de Louisiane arbore sa couleur rouge écarlate, qui permet son identification immédiate.

Riziere Château du Petit Mandirac
Riziere Château du Petit Mandirac
Riziere Château du Petit Mandirac
Riziere Château du Petit Mandirac
Riziere Château du Petit Mandirac
Riziere Château du Petit Mandirac
Riziere Château du Petit Mandirac
Riziere Château du Petit Mandirac

Récolte du riz.

Vidéo sur cette récolte.

  • Photos trouvées sur le Net.
Riziere Château du Petit Mandirac
Riziere Château du Petit Mandirac
Riziere Château du Petit Mandirac
Riziere Château du Petit Mandirac
Riziere Château du Petit Mandirac
Riziere Château du Petit Mandirac
Riziere Château du Petit Mandirac
Riziere Château du Petit Mandirac
Riziere Château du Petit Mandirac
Riziere Château du Petit Mandirac
Riziere Château du Petit Mandirac
  • Article du Midi libre en date du 02/11/2014.

Il n’y a que trois riziculteurs dans l’Aude. Rencontre avec l’un d’eux, Gilbert Roves, dans les marais de Mandirac.

Le paysage agricole de l’Aude ne se limite pas à la vigne, l’arboriculture, le maraîchage et l’élevage. On y cultive aussi du riz.. Même si la surface totale reste modeste : 162 hectares que se partagent trois riziculteurs (contre 230 en Camargue qui totalisent 98 % de la production hexagonale), tous en agriculture raisonnée : Laurent Malis dans l’ancien étang de Marseillette, Rémy Cathala et Gilbert Roves dans les marais de Mandirac, près de Narbonne. Ce dernier est de loin le plus important avec 120 hectares et le plus expérimenté avec une carrière de trente ans. "La culture du riz est très pointue. Nous n’avons pas le droit à l’erreur", explique celui qui, dans la cabine de sa moissonneuse, guette avec inquiétude le ciel. Alors que Météo France annonce de la pluie et un épisode cévenol.

Le taux d’humidité des différentes variétés qu’il récolte (riz rond, long, parfumé, carnaroli...) est sa principale préoccupation : "Le taux d’humidité des grains doit être compris entre 19 % et 22 %. Si ça n’est pas le cas ou si le grain est trop vert, le riz s’écrase et ça fait de la pâte." Cette année, après un été compliqué et alors que la céréale a besoin de chaleur et de grandes quantités d’eau, les maturations sont plus longues que d’habitude et l’humidité atteignait jusqu’à 27 %.

Vingt-quatre heures après avoir été ramassé, le riz doit être trié, séché (pour retomber à 15 ou 16 % d’humidité), décortiqué et poli pour être débarrassé de son enveloppe dure et indigeste (la glume) et se révéler tel que le consommateur le connaît : le grain. Ces opérations sont réalisées par les deux acheteurs de Gilbert Roves à qui il expédie toute sa production : la coopérative “Sud céréales” et la société “les Silos de Tourtoulen”, situés toutes deux en Camargue. Le riz sera commercialisé sous des marques diverses : Oncle Ben’s, Taureau Ailé, Panzani, Riz de Camargue... Gilbert Roves compte aussi développer la vente directe à Mandirac.

"Il y a trente ans quand j’ai commencé, nous étions une quinzaine dans l’Aude. Nous ne sommes plus que trois"

SID MOKHTARI

Devenir de la paille de riz après la récolte. Reportage de Michele Moulin.

Merci Michele.

Riziere Château du Petit Mandirac
Riziere Château du Petit Mandirac
Riziere Château du Petit Mandirac
Riziere Château du Petit Mandirac
Riziere Château du Petit Mandirac
Riziere Château du Petit Mandirac
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article